Boutre de la côte des Comores


Boutre de la côte des Comores

Dessin pastel sec, mariesophie, juillet 2008

« Une fois hors de la rade, après l’abri du banc de sable qui prolonge la presqu’île du phare, la mer est très grosse. Elle est toute noire dans la nuit opaque, roulant ver le nord ses lourdes vagues phosporescentes qui semblent fuir, poussées par le vent rageur, comme des monstres aux crinières livides. » (Henry de Monfreid, Les Secrets de la mer Rouge » Grasset, 1931).

A voir : Henry de Monfreid : une vie d’aventures et de passions, site officiel

2 réflexions sur “Boutre de la côte des Comores

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s