Les drappés des femmes de la côte swahili


Dans les rues de Stone Town, à Zanzibar, dans les villages, en bord de mer… sur toute la côte swahili et aux Comores, vous les trouverez partout : les fameux kangas !

« Femmes de Zanzibar », pastel mariesophie, le 25 mai 2008

Ce que j’aime le plus, c’est dessiner, peindre, colorer les kangas, ces tissus typiques de la culture swahilie. Il faut toujours deux kangas : un que les femmes nouent autour de la taille et un autre dont elles se drappent le buste. Les couleurs sont souvent très vives et certains, comme dans les îles des Comores sont rouges et blancs, d’autres, blanc et noirs.

Photo mariesophie, Mayotte, marché de Mamoudzou

En coton, fin mais solide, les kangas ont toujours un dessin structuré : une bordure sur les quatre côtés d’environ vingt centimètres et à l’intérieur, un motif qui se répète. Toutes les pièces arborent également un proverbe swahili qui serait une façon de communiquer, notamment avec les hommes.

Photo mariesophie, Comores, Moroni

Vous pouvez retrouver également les kangas sur le pastel « Les Mahoraises »

Une réflexion sur “Les drappés des femmes de la côte swahili

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s